Storytelling : 5 bonnes pratiques en politique et en entreprise

Actualités

Comment imaginer et construire votre récit pour rassembler et créer un mouvement positif autour de vos idées ?

Comment parler de votre projet et vous différencier dans un contexte de surmédiatisation ? Ce sont les questions auxquelles les grands leaders, dirigeants d’entreprises et politiciens, sont aujourd’hui confrontés. Rassembler autour de votre projet politique ou entrepreneurial devient une question de partage de valeurs et de convictions, et c’est dans ce contexte que votre capacité à développer un storytelling puissant fera la différence ! Chez Wording Factory, nous en sommes persuadés, c’est la qualité de la mise en récit qui vous aidera à vous différencier. Pour illustrer notre vision, voici 5 conseils inspirés de storytellers d’exception, qui utilisent la mise en récit, entre informations et émotions, comme un outil de rassemblement !

1°) Placez la raison d’être au coeur de votre récit

La première étape de construction de son récit, c’est celle de la prise de recul et de l’analyse du travail effectué au sein de votre entreprise ou de votre mouvement politique.

Quelles sont les valeurs qui vous sont chères ? Quelles sont les actions que vous avez menées ? Ont-elles renforcé votre vision ? Et surtout, quel sens donnez-vous à votre projet ?

Faites le point et mettez à jour votre raison d’être, elle sera l’élément fondateur de votre storytelling.

A titre d’exemple, Steve Jobs, fondateur d’Apple, est l’un des premiers à avoir intégré ce mécanisme. Il construisait tous ses récits en mettant en avant sa vision et ses valeurs. On notera par exemple celui de son discours à Stanford en 2005  :

“soyez insatiables, soyez fous”, inspiré de la raison d’être d’Apple, autour de la créativité. Son but était, in fine, que son audience ne retienne qu’un seul message, celui de la raison d’être d’Apple.

2°) Dévoilez-vous

Les personnes qui s’intéressent à votre projet ont envie de connaître la personne qui l’incarne. En ce sens, une technique qui a fait ses preuves en storytelling est celle qui consiste à dévoiler une part de sa vie personnelle. Dans cette optique, posez-vous les bonnes questions :

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours ? Quels obstacles avez-vous dû franchir pour arriver où vous en êtes ? Parler de soi de manière transparente permet de gagner en proximité avec votre audience, qui sera plus réceptive à votre discours.

Un exemple récent est celui du discours enflammé d’Alexandria Ocasio-Cortez, élue au Congrès Américain, lorsqu’elle a défendu le Green New Deal au Sénat.

vidéo

Dans cette prise de parole, l’élue revient sur son ancien job dans un restaurant de Tacos, grâce auquel elle a eu accès à une assurance santé pour la première fois de sa vie. Cette étape l’a questionnée sur les grands enjeux politiques dont elle a aujourd’hui la responsabilité, c’est pourquoi elle l’évoque dans son discours. Cette technique de mise en récit de sa propre expérience permet ainsi de gagner en légitimité sur le sujet évoqué et de renforcer l’authenticité de vos convictions.

3°) Faites appel à un héros
pour incarner votre récit

Dans un roman, le héros est celui qui rassemble les lecteurs, qui vont suivre ses aventures et s’identifier à lui, en vivant par procuration. Dans son discours à HEC en 2016,

vidéo

Emmanuel Faber président de Danone, évoque le parcours de son frère, pour raconter, en filigrane, comment son exemple lui a permis de s’aventurer hors de sa zone de confort et de s’engager pour une meilleure justice sociale.

Son discours est ancré dans le réel, et il l’annonce d’ailleurs dès le début : “Si vous attendez un discours de référence intellectuelle, vous allez être déçus”. Emmanuel Faber justifie ainsi sa vision de la justice sociale, en s’appuyant sur des éléments vécus.

Son engagement, développé dans ce discours mythique, incarné par un héros, est totalement cohérent avec la vision de marque de Danone, qui se positionne pour construire un monde plus positif.

Comme on le remarque dans ce discours, l’audience, captivée, s’attache au “héros” de l’histoire, auquel elle s’identifie. Le lien ainsi créé permet au storyteller de fédérer son audience et de créer, ainsi, un mouvement autour de ses valeurs.

4°) Mettez-vous à la place
de votre audience

Connaissez-vous bien votre audience ? Quels sont les messages qui vont lui parler, la toucher directement ? Lorsque Steve Jobs prenait la parole, notamment lors de ses fameuses keynotes, il se mettait toujours à la place du consommateur type, pour démontrer la simplicité de ses produits.

Pour cela, il excluait tout terme trop technique, pour démontrer simplement le côté instinctif de la prise en main des produits Apple, tout en ponctuant chaque prise de parole de traits d’humour.

On se souvient particulièrement de sa présentation de l’Iphone en 2007 et sa comparaison avec le Blackberry aux multiples touches, peu pratique en effet !

vidéo

Cette pratique est extrêmement efficace pour se rapprocher de son audience et la toucher plus rapidement.

5°) Placez les émotions
au coeur de votre récit

S’il y a un élément que tout bon storyteller maîtrise, c’est l’utilisation des émotions, qu’il va parsemer aux étapes clés de son récit. Joie, colère ou tristesse, votre récit doit être le reflet de votre passion pour votre projet, pour marquer votre audience !

Alexandria Ocasio-Cortez l’a bien compris, en choisissant des symboles à fort impact émotionnel, ancrés dans le quotidien des citoyens et de son audience.

Un exemple est celui de son discours contre la détention de migrants au Texas.

Le pire dans cette histoire, c’est de voir des enfants séparés de leurs parents en face du drapeau américain”

Elle invoque ici des émotions fortes, la colère et la révolte, face au symbole de liberté que le drapeau est censé représenter. A votre tour, n’hésitez pas à mettre les émotions au coeur de vos démonstrations, l’impact sera d’autant plus puissant !

En tant que leader, travailler un storytelling fort et cohérent est donc un puissant levier de différenciation et d’engagement. Pour y parvenir, investissez votre temps à la mise en route d’un storytelling captivant, mettant en valeur vos convictions, vos actions et votre vision, dans l’optique d’apporter du sens à vos publics !

L’important pour créer un mouvement est de rester transparent, en prenant vos actes et votre vécu comme points d’ancrages de vos récits. Votre projet est unique, mettez-le en lumière pour fédérer un maximum de personnes autour, et créer ensemble un monde à la hauteur de vos attentes !

Laisser un commentaire

Découvrez aussi nos autres articles

corporate
sarahG

Les bases de la communication institutionnelle

On parle souvent de communication institutionnelle, mais que recouvre-t-elleexactement ? Comment une stratégie de communication doit-elle être utilisée pouraméliorer l’image publique de son entreprise ? Nous vous

Lire plus »
corporate
sarahG

Top des campagnes institutionnelles 2016

La notion de communication institutionnelle évoque souvent des contenus rébarbatifs et peuinnovants. Voici deux exemples qui vont vous prouver que l’on peut promouvoir une organisationauprès

Lire plus »